La Clusaz

La mairie de la Clusaz a-t-elle peur des verts ou est-elle verte de peur de les rencontrer ?

En tout cas, c’est ce que laisse entrevoir le courrier de la mairie de La Clusaz (en intégralité à la fin de l’article) envoyé aux associations environnementales et de résidents qui lui demandaient une entrevue groupée pour lui exposer les alternatives à la retenue collinaire de Beauregard.

En effet, il faut savoir que, maintenant, pour une entrevue avec le maire, il est demandé de décliner son nom, sa fonction, son adresse postale ainsi que son adresse e-mail et le tout dans la limite de cinq personnes. Là, mais alors là, on sent un maire plein de courage, prêt à affronter une horde de cinq opposants pour défendre les intérêts des quelques riches administrés de la commune. Et de son côté ? Le maire dit-il combien ils seront ? Va-t-il convoquer les dix huit du conseil pour ce face à face de tous les dangers ? Et puis, si pour lui une entrevue avec des habitants du Massif des Aravis est une menace, le Pique cul lui suggère de rajouter dans son pré-requis de rendez-vous, l’orientation sexuelle et la religion des demandeurs. On ne sait jamais !

A moins que… ? A moins que le maire ait une peur bleue des alternatives à la retenue collinaire proposées par les opposants qui soient tellement bien ficelées, argumentées, pertinentes, qu’elles renverraient dans la noirceur des ténèbres, d’où il est issu, le projet de Beauregard. Ceci ne rappelle-t-il pas l’épisode calamiteux du Club Med ?

La peur bleue des Verts qui révèlent les noirs desseins de la commune ?

Et cerise sur le gâteau, les derniers impératifs de la lettre du maire pour tuer dans l’oeuf la demande d’éclaircissements de la bande des cinq émeutiers, à savoir : il y aura de toute façon un compte (conte) rendu de l’entrevue rédigé par la mairie et qu’en conséquence les vidéos (exigence des opposants par souci de transparence et de vérité), photos, enregistrements seront interdits et donc les portables laissés à l’extérieur de la salle.

C’est ç’la ! Mais bien sûr ! La mairie s’occupe de tout et les belliqueux n’ont qu’à se lester d’une tartiflette en silence!

En somme, à l’heure actuelle, prendre rendez-vous avec l’édile équivaudrait à une réunion dans les bureaux de la DGSI classée secret défense avec fouille au corps, passage sous un portique, port de badge agréé, etc..

Redevenons sérieux ! Que laisse supposer l’attitude de l’édile ? Ne nous indique-t-elle pas une crainte, que, face aux arguments des opposants, le projet de Beauregard prenne l’eau de toutes parts, un comble pour une retenue, et s’écroule entraînant dans le même temps sa crédibilité de maire? N’y aurait-il pas derrière cette eau…piniâtreté à défendre bec et ongles cette retenue et sans retenue aucune, une intention cachée inavouable qui provoquerait un séisme si celle ci se savait ? A l’image de l’acharnement de ne pas vouloir vérifier, au nom de prétextes fallacieux, par un forage la présence de réserves d’eau phénoménales dans les nappe phréatiques du Fernuy et du Bossonet tout en s’évertuant de le cacher à la population ? Population, soit dit en passant, de moins en moins dupe et qui réellement se pose de plus en plus de questions, notamment chez les jeunes.

Il faudra bien que l’abcès des informations infectées par le mensonge et l’omission soit crevé par la volonté des habitants d’avoir l’accès à des informations honnêtes et vraies. C’est la moindre des choses à laquelle est tenue une mairie.

Le Pique cul

Ci-dessous l’intégralité de la lettre émanant de la mairie de La Clusaz que le collectif Fier Aravis a reçu le 20 mai 2021.

Madame, Monsieur, bonjour,

Monsieur le Maire de La Clusaz, Didier THEVENET, vous remercie pour votre proposition et vous confirme son souhait de rencontrer chaque association ayant participé à la concertation pour le projet de retenue collinaire.

Monsieur le Maire prendra ainsi contact auprès de chaque entité cosignataire de votre courrier (Association La Nouvelle Montagne, Association des Résidents Secondaires de La Clusaz, Collectif Pour une transition participative à Thônes) afin d’organiser un temps d’échange privilégié avec chacune.

Dans un premier temps, Monsieur THEVENET propose de recevoir des représentants du collectif Fier-Aravis le lundi 31 mai à 14h00 en mairie de La Clusaz.

Afin de rendre possible cet échange, nous vous prions de bien vouloir nous indiquer le nom de chacun des représentants, leur fonction, leur adresse postale ainsi que leur adresse e-mail (dans la limite de 5 personnes).

Un procès-verbal de la rencontre sera rédigé : nous vous informons en conséquence que les vidéos, photographies et enregistrements ne seront pas autorisés pendant l’entrevue, et qu’il conviendra de laisser les téléphones portables à l’extérieur de la salle.

Vous remerciant par avance pour votre confirmation en retour, nous restons à votre disposition pour toute demande de précisions.

Cordiales salutations,

Le Pique Cul étant un organe de résistants plumés, n'hésitez pas à prendre contact si vous avez des infos sourcées. Notre email est contact@piquecul.fr. Nous prendrons un malin plaisir à mettre notre plume à votre service pour que nos mots soient vos armes de défense de vos territoires.

Copyright © .