La Clusaz

Les élus et les nantis des Aravis en adoration devant leur idôle, le Veau(Quiez) d'or et ses millions d'euros !

Extrémistes, sectaires, complotistes, talibans, négationnistes, hurluberlus, fous ! Tels sont les épithètes attribués par les élus et partisans du projet dévastateur de la retenue collinaire de La Clusaz aux voix qui s’élèvent contre. Mais qu’est-ce qui justifie d’user d’insultes, l’arme des faibles par excellence, si ce n’est l’absence totale d’arguments face aux révélations des collectifs et associations, notamment dans la dernière enquête publique. Quoi qu’il en soit, l’on voit bien que pour légitimer un projet qui, de fait, prend l’eau de toutes parts, il ne reste qu’aux élus la diffamation véhémente qui n’est autre que l’aveu de leur faiblesse devant la puissante argumentation des opposants qui démantèle l’argutie chétive de la mairie de La Clusaz. Pour faire simple : aux élus le récit mensonger et la rhétorique absurde, aux opposants la mise en lumière des filouteries !

C’est pourquoi confronté à une montée en puissance de la contestation démasquant les faux calculs et mensonges du dossier de la retenue collinaire du bois de la Colombière à Beauregard, le maire de La Clusaz et son conseil, sans doutes affolés de voir se profiler le spectre d’un nouveau scandale type Club Med, s’est mis à battre la campagne à la recherche de soutiens. Après une opération de communication commando via des SMS incitant les habitants à poster un avis positif sur le registre de l’enquête publique, le maire et son conseil quémandèrent aide et secours à tout un aréopage d’élus et spécialement à Laurent Wauquiez, lors de sa venue au Grand Bornand pour présenter son plan montagne 2 et son tas d’or de 100 millions d’euros pour le tout ski. Quelle leçon de courage de la part du maire ! N’est-ce point là un comportement de cour d’école où, lorsqu’à la récréation, un petit groupe provoque, nargue, agace et exaspère tous les autres écoliers par leurs mensonges et leur suffisance agressive et sentant la raclée venir, part en courant se réfugier derrière le costaud de la cour des grands en jappant que les extrémistes sectaires leur veut du mal ? Spectacle affligeant des bipèdes du monde d’avant redoublants d’efforts et prêts à toutes les bassesses pour garder leurs privilèges et ravager la beauté des lieux transmise pourtant par leurs ancêtres qu’il vénère tant… du bout des lèvres car leur cœur mauvais ne bat que pour la rapine et le racket des ressources !

Consternant aussi, le spectacle donné par tous ces élus et sommités départementales et régionales ainsi que cette assemblée de privilégiés prosternés et en adoration devant le Veauquiez d’or à l’Espace Grand Bo…nimenteur . Que de flagorneries dans cet entre-soi de dirigeants jurant la main sur le cœur avec des trémolos dans la voix que seul compte le bien être et le futur de la population alors que leur intention première est de faire main basse sur les dernières pépites des stations afin d’épuiser définitivement la mine d’or…blanc. Que dire encore de cette assistance béate d’admiration qui se couche devant des paroles à la musicalité vénéneuse, comme se couchent au poker les perdants devant le bluff du gagnant qui rafle la mise, constituée, ne l’oublions pas, de leur propre deniers. Alors, que tous ceux qui acquiescent en applaudissant des propos calomnieux humiliant l’adversaire, ne s’étonnent point que des opposants se redressent en refusant de se faire injurier et ponctionner leurs biens pour des projets qui n’enrichiront que ceux qui sont déjà largement pourvus. Qu’ils sachent également que ramper est le moyen de locomotion des serpents qui mordent lâchement au talon et qu’être debout, contre vents et marées, pour dénoncer abus et mensonges, fait la grandeur de l’homme.

En ces temps de COP26, il est tout de même incroyable que tous ces dignitaires et dirigeants de la montagne semblent plus avoir pris la foudre en devenant les vassaux cupides du grand Veauquiez d’or que d’avoir pris conscience qu’en le suivant comme un seul homme, aveuglés par son tas d’or, réduisent drastiquement l’espérance de vie de leur propre progéniture ainsi que celle de la Création. C’est pourquoi, en référence à Judas l’Iscariote, qui pour livrer à la puissance régionale de l’époque un opposant innocent, a trahi en donnant un baiser, ces iscariotes des temps modernes n’hésitent pas à bafouer leurs promesses de campagne électorale en baisant…(les joues de) leurs électeurs afin de mieux livrer les terres de leurs villages, héritage pastoral de leurs anciens, aux promo-tueurs à gage de l’immobilier et de la finance. Donner 100 millions d’euros pour défoncer les Alpes et pas un centime d’euro pour ceux qui gisent dans le froid et la faim aux portes des iscariotes, n’y a-t-il pas une indécence sacrilège de la part du Veauquiez d’or ?

Le Pique Cul étant un organe de résistants plumés, n'hésitez pas à prendre contact si vous avez des infos sourcées. Notre email est contact@piquecul.fr. Nous prendrons un malin plaisir à mettre notre plume à votre service pour que nos mots soient vos armes de défense de vos territoires.

Copyright © .